À l’improviste

exapinisConcert tourné vers l’autre

31.01.2019, 20h00-22h00 | Auditorium Theo Angelopoulos – IFG

L’un des grands saxophonistes de musique improvisée français, Michel Doneda, accompagné de Natacha Muslera se produiront pour une soirée exceptionnelle et inédite avec un deuxième duo, créé en octobre 2018 à Athènes, composé de Stephanos Chytiris et d’Emmanuel Cremer.
Une expérience sensorielle unique pour les auditeurs à qui sera proposé un voyage d’ondes sonores inouïes à partager, en alternant des combinaisons orchestrales du duo au quatuor... sous une forme ouverte et ludique surprenante.

Lunar Flyknit Chukka

Michel Doneda (1954) est une des figures majeures de la scène improvisée, prêcheur de l’action sonore, férocement libre et définitivement poétique. Virtuose du saxophone soprano, il se situe dans la droite ligne de Sydney Bechet, Steve Lacy ou Evan Parker, en inscrivant son travail dans une contemporanéité nécessaire à tout défricheur de nouveaux territoires sonores. À l’écoute du monde, il ne cesse d’arpenter les continents et de multiplier les collaborations, des pygmées du Gabon aux tambours de l’empire en passant par le chanteur basque Beñat Achiary, Barre Phillips et Sonic Youth.

Natacha Muslera commence sa recherche expérimentale, poétique et sonore, de l’instrument voix (dé) langage, au début des années 90 à Paris. Elle inter roge le « chœur » (sans chef) comme potentiel inouï, intrinsèquement micro politique, terrain d’expérimentation multiple où ce qui fait commun s’invente, de manière éphémère et discrète partageant une pratique vocale libre, relatant une histoire autonome et concrète des musiques orales, écrites, improvisées, des chants traditionnels et contemporains, de la poésie et des arts sonores.

Emmanuel Cremer, violoncelliste qui, après des études au conservatoire de Marseille puis à Montréal, s’oriente vers le jazz et l’improvisation, tout en ayant étudié l’arrangement et la composition. Son approche polymorphe de l’instrument lui permit de jouer av ec Barre Phillips, Raymond Boni, Joe McPhee, Famoudou Don Moyé, Jean-Marc Montera, Baltazar Montanaro, Gustavo Ovalles, Isabelle Duthoit. Il se produit sur de nombreuses scènes européennes et américaines.

La pratique de Stephanos Chytiris est axée sur l’expérimentation, à travers une batterie, des objets percutants minimes et des archets sur des cymbales. Il a Il a étudié à Athènes puis à New York. Il a travaillé avec le batteur Michael Carvin qui a produit son premier album personnel, The Flux Project - PYR | N, sorti en septembre 2014. Il a dirigé l’ensemble « Egata » (double vinyle récemment parut), où sept musiciens improvisent sur des tonalités données en phrases disruptives et en débordements concertés. Il a étudié l’art sonore au Dartington College of Arts [Devon, Royaume-Uni].

Entrée libre