Conférence : Frédéric de Buzon

Rene Descartes thumbnailLa connaissance des corps chez Descartes, métaphysique et géométrie

19.03.2019, 19h00, Auditorium Theo Angelopoulos - IFG

Le module d’enseignement « Sciences de la nature et de l’homme en Europe » du programme d’études « Études de la culture européenne » de l’Université Ouverte Hellénique organise une conférence du professeur émérite de philosophie de l’université de Strasbourg, Frédéric de Buzon, en collaboration avec l'Institut français de Grèce.

Après une brève présentation des étapes de la constitution de la physique cartésienne, et notamment d’une physique dont le projet est de s’étendre à tous les phénomènes à partir d’un corps restreint de trois "lois de la nature", Frédéric de Buzon abordera la question du rapport entre physique, mathématique et métaphysique, pour tenter de dégager la singularité cartésienne, en centrant l’exposé sur la question de la nature du mouvement.

Alors que le mouvement est traditionnellement considéré comme ce qui distingue la physique des mathématiques (dans la mesure où celles-ci traitent, depuis Aristote, d’êtres immobiles), Frédéric de Buzon considère que Descartes identifie le statut des principes mathématiques et des lois physiques. Ceci permet de donner aux Méditations métaphysiques une signification profondément liée à l’élaboration d’une physique, non seulement dans la reconnaissance de la réalité du vrai contre tout scepticisme (thèse de la véracité divine) ou dans la théorie de la création qui apparaît dans la troisième méditation, mais de manière plus profonde encore dans l’identification de ce que Descartes nomme « l’objet de la mathématique pure » à l’essence des corps. Comment la mathématique pure peut-elle avoir, comme l’indique Descartes dans une lettre de 1638, pour "principal objet" le mouvement, telle est la question centrale qui sera posée dans sa conférence.


Frédéric de Buzon est professeur émérite de philosophie à l’université de Strasbourg, spécialiste d’histoire de la philosophie moderne. Il a étudié à l’École normale supérieure de Saint-Cloud, à l’École des hautes études en sciences sociales (doctorat) et à l’université Paris IV (HDR). Il a dirigé le département de philosophie de l’université Paris XII-Créteil ainsi que l’équipe de recherches en philosophie de l’université de Strasbourg.

Il a dirigé et commenté de nombreuses éditions d’ouvrages de Descartes. Il est l’auteur de très nombreux traités de philosophie, dont certains consacrés à Descartes :

La science cartésienne et son objet : Mathesis et phénomène, Champion, 2013
Lectures de Descartes (en collaboration avec D. Kambouchner et E. Cassan), Ellipses, 2015
Descartes et les Principia II, corps et mouvement (en collaboration avec V. Carraud), PUF, 1994.
Descartes, Oeuvres complètes, Gallimard : collaboration importante aux trois volumes parus et aux volumes à venir.

Sa conférence sera suivie des interventions :

« Bergson face à Descartes », par Yannis Prelorentzos, professeur de philosophie à l’université de Ioannina, doyen de la Faculté de lettres de l’université de Ioannina.

« Spinoza et le concept cartésien d’étendue », par Dimitris Athanasakis, professeur assistant de philosophie à l’Université Aristote de Thessalonique, enseignant à l’Université Ouverte Hellénique, module d’enseignement « Sciences de la nature et de l’homme en Europe ».

La modération sera assurée par Maria Zarifi, docteur en histoire et civilisation de l’Institut Universitaire Européen de Florence, enseignante à l’Université Ouverte Hellénique, module d’enseignement « Sciences de la nature et de l’homme en Europe ».


Entrée libre

Traduction simultanée

Attestations de présence délivrées aux étudiants