Cycle Ciné-Club : Carte blanche à Angelos Frantzis | «Pas sur la bouche», d’Alain Resnais

Le cycle de projections Ciné-Club de l’IFG est de retour et fait peau neuve en donnant, chaque trimestre, Carte blanche à une personnalité grecque du monde de la culture, pour présenter trois films de son choix.

Pour les mois de janvier, février et mars 2024, la Carte Blanche est attribuée au talentueux réalisateur grec Angelos Frantzis.

Lors de ces soirées cinéma à entrée libre, les cinéphiles auront l’occasion de découvrir ou redécouvrir quelques perles de la cinématographie française et francophone, sous-titrées en grec.

Les 3 projections de la Carte blanche à Angelos Frantzis :
📽️ mercredi 24 janvier 2024, 20h00: Les Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy (1967)
📽️ mercredi 21 février 2024, 20h00: Anna, de Pierre Koralnik (1967)
📽️ mercredi 13 mars 2024, 20h00: Pas sur la bouche, d’Alain Resnais (2003)


3e projection | mercredi 13 mars 2024, 20:00.
La projection sera précédée d’une présentation par Angelos Frantzis.

Pas sur la bouche, d’Alain Resnais
(115′ — 2003 — France)
avec : Sabine Azéma, Isabelle Nanty, Audrey Tautou

Lors d’un séjour aux États-Unis, Gilberte Valandray a été mariée en premières noces à un Américain, Eric Thomson. Son mariage a été un échec. Mais cette union n’ayant pas été légalisé par le consul de France, il n’est, de fait, pas reconnu en France.
Revenue à Paris, Gilberte a épousé Georges Valandray, riche métallurgiste. Celui-ci, qui croit à la félicité conjugale dès lors que l’on est le premier mari de sa femme, est soigneusement tenu dans l’ignorance de l’union avec Eric Thomson. Seule la soeur de Gilberte, Arlette Poumaillac, toujours célibataire, connaît le secret.
Mais qu’arriverait-il, si par pure coïncidence, Georges Valandray entrait en relations d’affaires avec cet Eric Thomson et se prenait d’amitié pour lui ?


« D’où vient ce désir archétypique de suivre une histoire racontée à travers des chansons plutôt qu’avec des mots ? Comment s’opère le passage du monde réel au monde fictif de la comédie musicale ? Quelle est la contribution du cinéma français à ce genre si typiquement anglo-saxon ? C’est à ces questions que tentera de répondre cet hommage à la comédie musicale française, à travers trois exemples très différents mais tout aussi représentatifs de ce genre cinématographique.

Le troisième film est une comédie musicale – une opérette. Poursuivant l’exploration des liens entre chanson et cinéma entamée avec les films La vie est un roman et On connaît la chanson, Alain Resnais décide en 2003 de tourner un film inspiré d’une opérette écrite en 1925. Avec sa merveilleuse équipe d’acteurs (Sabine Azéma, Pierre Arditi, Lambert Wilson, Audrey Tautou) qui joue et chante avec grâce et légèreté, Pas sur la bouche est une pétillante comédie musicale. Encore un film sur la relation amoureuse entre une Française et un Américain qui cette fois se termine mal. Jouant avec les limites du théâtre, comme Resnais sait si bien le faire, voici un film qui, à l’inverse des deux précédents, ne s’attache pas à l’espace urbain mais se construit dans l’espace confiné du studio, en mettant l’accent sur l’idée-même de construction, aussi bien narrative que formelle. Un film exceptionnel mêlant à travers la chanson et dans un univers scintillant, profondeur et légèreté. » Angelos Frantzis

Né à Athènes en 1970, Angelos Frantzis a effectué ses études de réalisation audiovisuelle à l’INSAS de Bruxelles. Il a réalisé plusieurs courts métrages et six longs métrages (Polaroid, A Dog’s Dream, In the Woods, Symptom, Still River, My name is Eftihia). Ses films ont été primés et projetés dans de nombreux festivals internationaux. Il a reçu le prix du meilleur réalisateur et du meilleur film de l’Académie du cinéma hellénique pour ses films Still River et My name is Eftihia. Il s’est consacré pendant plusieurs années à la critique cinématographique, publiant des articles théoriques dans plusieurs publications et ouvrages. Ces dernières années, il s’intéresse également à des projets artistiques mixtes qui ont été présentés à la Biennale d’architecture de Venise, au Festival d’Athènes et au Centre culturel Onassis (Stegi).

13 Mar 2024

20:00

Αuditorium Theo Angelopoulos (Sina 31)

La projection sera précédée d’une présentation par Angelos Frantzis.

Entrée libre / Film sous-titré en grec
Cycle Ciné-Club : Carte blanche à Angelos Frantzis | «Pas sur la bouche», d’Alain Resnais
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience